août 2014

L’ÉDITO .

Bonne fête maman – Souk San Wan Mae – สุขสันต์วันแม่

En ce mois d’août nous célébrons la fête des mères en Thaïlande, toujours au 12e jour du mois, date correspondant à l’anniversaire de Sa Majesté la Reine Sirikit qui aura, d’ailleurs, quatre-vingt-deux ans cette année. Pour l’occasion, telles les roses pour la Saint Valentin vous verrez les Thaïlandais offrir des bouquets de jasmin à leur maman en symbole de respect et d’affection pour leur amour infini. Tout le monde sait que chaque fleur a une signification, vous apprendrez donc celle du jasmin en Asie.

L’indicateur continue à vous faire voyager avec, cette fois, la province d’Ubon Ratchathani dans la région peu touristique du nord-est de la Thaïlande que l’on connaît sous le nom de l’Isaan. Puis à l’inverse vous avez sûrement déjà entendu parler du célèbre marché flottant de Damnoen Sadouak, et enfin une destination incontournable de l’Asie du Sud-Est, Bali en Indonésie.

Le Dr. Carlo évoque dans sa chronique l’assistance sanitaire en Thaïlande en soulignant l’importance des assurances maladie pour les touristes et résidents étrangers puisqu’il n’existe pas de convention à ce niveau-là avec l’Europe.

Mais parmi les articles que nous proposons dans ce numéro, celui qui attirera le plus votre regard sera sans doute “Miss Monde Thailande 2014” (Miss Thailand World). Hormis les belles images, vous pourrez distinguer les différents concours de beauté qui existent en Thaïlande. La particularité de cette année est que la gagnante Maeya (Nongthawan Thongleng) a aidé à redéfinir la beauté aux yeux des Thaïs, car pour la première fois depuis très longtemps la lauréate n’est pas une Eurasienne à la peau blanche. D’ailleurs à ce propos, avez-vous déjà remarqué que les Thaïs n’aiment pas avoir la peau mate contrairement aux Européens ? Savez-vous pourquoi ? La réponse est simple : de la même façon qu’un Européen préfère être bronzé parce que cela signifie implicitement que ce dernier possède les moyens suffisants pour avoir l’occasion de se prélasser quelque part dans un lieu de vacances paradisiaque, un Thaï qui est clair de peau est perçu comme quelqu’un d’aisé avec un certain statut social qui ne le force pas à travailler au soleil mais plutôt dans un bureau climatisé dans un des gratte-ciels de Bangkok. Ceci explique aussi pourquoi beaucoup de Thaïlandais se baignent tous habillés, il ne faut surtout pas bronzer ! Sans oublier certaines adolescentes qui vont jusqu’à prendre des crèmes ou des médicaments douteux qui aident à blanchir l’épiderme.

On en apprend tous les jours n’est-ce pas ? Bonne lecture !

WordPress Video Lightbox Plugin