juillet 2018

L’ÉDITO.

L’été est bien grignoté, nous avons déjà dépassé le milieu de l’année. Le temps n’attend personne…
Pour la plupart des européens l’été reste la saison favorite grâce à son beau temps conférant l’opportunité de profiter plus d’activités extérieures. Mais pour nos amis thaïlandais ce serait plutôt l’hiver qui fait l’unanimité (d’après un petit sondage auprès d’une vingtaine de personnes thaïes), ce qui est tout à fait compréhensible vu la chaleur insupportable de l’été siamois. C’est par ce temps de chaleur humide et étouffante que l’on aimerait bien trouver d’agréables endroits pour se mettre au frais. Nous pouvons, pour cela, vous suggérer un petit voyage tout au Nord du pays à Mae Salong bien guidé par Romain, vous pourrez découvrir un petit bout de Chine en Thaïlande. Même si la destination est plus populaire auprès des thaïlandais pendant la période d’hiver, l’altitude fera tout de même la différence en température et surtout en qualité de l’air. Et surtout si vous êtes amateurs de thé, vous ne pouvez pas y manquer car c’est ici que l’on trouve des plantations du fameux thé chinois de haute qualité appelé “oolong” (ce qui veut dire dragon noir en chinois).
Ce mois-ci Alain et Bernard nous emmène sur le chemin de la fondation du Royaume d’Ayutthaya qui court sur une période de 416 ans, voir se succéder 33 rois, cinq dynasties, jusqu’à sa destruction par les Birmans en 1767. Mais qu’en est-il de sa création ? Vous verrez que ce n’est pas si simple d’y répondre…
Et pour les Destins Exceptionnels, Bruno nous dévoile cette fois le parcours sentimental de la femme fatale par excellence, Marlene Dietrich. Bien plus qu’une actrice ou chanteuse internationale, elle représente une figure bien connue même en Thaïlande en moindre proportion bien entendu. Mais par exemple Vogue Thaïlande a publié il y a quelque temps l’article « 8 filles qui ont changé le monde de la mode pour les femmes pour toujours » et elle est décrite en première position « Marlene Dietrich a été la première femme dans les années 1930 à porter un costume de smoking complet. Ce qui est tout à fait contraire à ses cheveux blonds bouclés plutôt féminins à ce moment-là. Elle portait également une cravate avec un blazer et une jupe. Choisir les vêtements de sexe opposé pour l’habiller donnait une nouvelle perspective à cette époque. »
Quant à Dr Carlo, « Travailler ou ne pas travailler… telle est la question. Quand et pourquoi avez-vous besoin d’un permis de travail. » Il est vrai que parfois, un(e) étranger qui voudrait donner un coup de main à sa femme/mari thaïlandais(e) dans une activité familiale a tendance à oublier que cela peut avoir des conséquences en cas de contrôle (ou dénonciation). Il serait prudent de consulter des avocats ou juristes en cas de doute pour éviter d’éventuels problèmes.
Bonne lecture.

WordPress Video Lightbox Plugin